Aujourd'hui
picto-temps
Brume
Accessibilité
a A
Rechercher sur le site
  • Bandeau

Ma mère, cette inconnue - Philippe Labro

Philippe Labro retrace le destin de sa mère Henriette
Carisey surnommée Netka, fille naturelle non reconnue par son père, un aristocrate polonais qui mourra enterré vivant par les Bolchevicks, et abandonnée par sa propre mère à qui elle en voudra toute sa vie.
L'auteur nous livre avec beaucoup de pudeur dans un récit plutôt court et sans fioriture la vie de cette femme belle, brillante et douée, ne se conformant pas aux usages et qui a choisit de donner tout l'amour dont elle était capable à ses enfants, son mari, ses proches, pour combler celui dont elle fut privée dans son enfance.
Un vibrant hommage.






 

Babylone - Yasmina Reza

Le personnage principal, Elisabeth, décide un peu sur un coup de tête d'organiser une soirée chez elle, une sorte de « fête de printemps » qui réunira sa soeur et ses amis ainsi que ceux de son mari et pourquoi pas, le couple du dessus, Jean-Lino et Lydie avec lequel elle a récemment lié connaissance.
Dans ce milieu bourgeois et très décalé où il est bon ton de sauvegarder les apparences, l'hypocrisie des relations humaines et les multiples non-dits nécessaires à la vie en société, sont montrés du doigt avec un certain cynisme et beaucoup d'ironie.
La soirée se déroule sans encombre ou presque...









 

Frappe toi le coeur - Amélie Nothomb

Comment une mère peut elle être jalouse de son propre enfant ?
Dans cette fable cruelle, Amélie Nothomb raconte ladestinée de Diane qui grandira dans cette pleine conscience de la jalousie qu'éprouve sa propre mère à son égard.

La froideur, la distance, peuvent-ils empêcher d'aimer ?
Le schéma parental se reproduit-il systématiquement ?
Ce conte pour adulte dont l'auteur a emprunté le titre à Alfred de Musset est à la fois acide et glaçant, disposant de sa propre morale. 





 

Un Saint Homme - Anne Wiazemsky

Nous savions déjà quelques petites choses au sujet d'Anne Wiazemsky : que son grand-père s'appelait François Mauriac, que la propriété familiale, Malagar, se situait près de Bordeaux, que le père d'Anne Wiazemsky était un prince russe et qu'elle avait été la compagne de Jean-Luc Godard.

Ce roman nous relate avec délicatesse la précieuse relation du prêtre Deau, professeur de Français de l'auteur au collège de Caracas au Venesuela avec la narratrice qui commence à être reconnue comme romancière.

Fidèlement accompagnée dans cette nouvelle notoriété, Anne Wiazemsky rend hommage à cet homme de foi qui plus qu'un guide fut le premier à l'encourager à écrire.

 

Cet été là - Lee Martin

Lee Martin, écrivain américain et vivant dans l'Ohio où il enseigne la littérature, nous livre pour son premier roman un thriller très bouleversant et dont le suspense est très bien mené.
L'histoire gravite autour de la disparition de la petite Katie MacKey , une bien jolie fillette qui, ayant oublié de rendre ses livres à la bibliothèque, est rappelée à l'ordre par son père et part rapidement sur son vélo, une fin d'après-midi. On ne la reverra plus. Trente ans après, quelques protagonistes reviennent sur les faits et livrent leur « vérités ».
L'auteur au style talentueux construit cette polyphonie de ressentis qui permet de mettre en avant le tempérament de chaque personnage. Qui dit vrai ? Car, derrière le vernis se cache souvent de profondes fêlures...







 

Danser au bord de l'abîme - Grégoire Delacourt

Mariée à Olivier depuis 18 ans, Emma a trois beaux enfants et travaille dans le Vieux-Lille.
Un jour dans une brasserie, elle remarque un homme. Elle regarde d'abord sa bouche puis ses lèvres et sa fossette qui creuse ses joues. Une bouffée de désir la submerge. Pourtant heureuse dans sa vie, Emma basculera..
L'histoire de cette femme est celle de la jolie petite chèvre de Monsieur Seguin et Grégoire Delacourt utilise ce parallèle pour ponctuer son livre de passages d'Alphonse Daudet car la ressemblance est bien là. Tout pour être heureuse, mais prête à mourir pour l'incontournable « Carpe Diem » Cette danse au bord de l'abîme vous fera comprendre que « la vie est la courte distance entre deux vides » et que chacun doit être libre de choisir comment parcourir cette courte distance..







 

On dirait nous

Ilan et Soline se rencontrent dans un train et tombent amoureux. Un jour, ils font la connaissance d'un couple de petits vieux Georges, linguiste et sa femme Yoa, une indienne d'Alaska qui va leur parler des us et coutumes de sa tribu et plus précisément leur croyance en matière de réincarnation.
Une complicité va se créer entre ces deux couples.
L'écriture est agréable et outre les thèmes amour, amitié, transmission entre génération et musique ; le roman introduit également très adroitement la question de l'après-vie et de la croyance en la réincarnation.









 

Le verger de marbre

L'auteur habite la région du Kentucky et visiblement il en est amoureux fou ; il nous enchante par la poésie de quelques noms d'espèces d'oiseaux, d'arbres et de plantes qui illuminent le côté sombre de ce roman. Un soir, Beam Sheetmire remplace son père afin de conduire le ferry d'une rive à l'autre de la Gasping River. Le seul passager, qui n'est autre que le fils du caïd local Loat Duncan, de la soirée tente de piquer la caisse alors Beam le tue. C'est le début d'une longue fuite, d'une traque, d'une chasse à l'homme, une traversée vers un étrange enfer.
Un roman noir qui aspire le lecteur et qui le submerge par une écriture brillante.








 
Informations pratiquesBlason Foug
Adresse
Mairie de Foug34 rue François Mitterrand54570 Foug
Téléphone
+33 3 83 62 70 26
Fax
+33 3 83 62 60 59
Horaires d'ouverture
• Lundi, mardi, jeudi et vendredi : 10h00 – 12h15 et 16h00 – 18h00
• Mercredi : 10h00 – 12h00

Horaires d’accueil téléphonique :
• Lundi, mardi, jeudi et vendredi : 08h00 – 12h15 et 14h00 – 18h00
• Mercredi : 08h00 à 12h00
 
Retour haut